Psychologue anxiété près de Nîmes

 

 

Vous êtes ici : Accueil > Thérapie cognitive > Anxiété
Anxiété

L’anxiété est un état émotionnel de tension nerveuse, de peur, fort, mal différencié et souvent chronique.

La différence entre peur et anxiété est affaire de degré et surtout de cognition.de nombreuses réactions anxieuses occasionnée par des facteurs de stress restent normales et pourraient même avoir un rôle protecteur et se dissipent de façon prévisible lorsque les facteurs de stress ont disparus.

L’anxiété vient de la perception d’un danger imminent avec une attitude d’attente devant ce danger et un sentiment de désorganisation lié à la conscience d’une impuissance totale face à ce danger.

L’anxiété peut s’accompagner de tension musculaire, d’inhibition motrice et surtout de manifestation neurovégétative (palpitations, tachycardie, sensations vertigineuses ou d’étourdissement, bouffées de chaleur ou de froid ou sudations excessive, des accès de rougeur et de pâleur, une sécheresse de la bouche, des nausées, une boule dans la gorge ou une gène au creux de l’estomac, de la diarrhée ou un besoin fréquent d’uriner.)

Anxiété Généralisée

Les craintes peuvent porter sur tous les éléments, notamment imprévus, de la vie quotidienne, comme, par exemple, le retard d’un proche (« il s’est fait agressé dans la rue »), ou l’oubli d’un dossier mineur (« on va devoir tout réorganiser, on ne va plus rien retrouver »).

Anxiété sociale

Le patient perçoit toutes les situations sociales comme des examens où il va être évalué (« je ne suis pas capable ») l’anxiété sociale peut prendre des formes invalidantes (trac ou timidité) ou atteindre le niveau d’une pathologie grave (phobie sociale).

Anxiété intéroceptive

Ce sont les sensations physiologiques du patient qui sont l’objet de l’anxiété : celles-ci sont interprétées comme des prémices à un problème grave, soit sur le mode de la crise d’angoisse aiguë chez les patients souffrant de trouble panique soit sur le mode de la rumination chronique chez lez hypochondriaques.

Anxiété de séparation

Chez l’enfant est appelée ‘anxiété de séparation’ l’anxiété excessive et inappropriée au stade de développement où se situe l’enfant et concernant la séparation d’avec la maison ou des personnes auxquelles l’enfant est attaché.

Il présente alors une détresse excessive et récurrente dans les situations de séparation, une crainte excessive et persistante concernant la disparition des principales figures d’attachement, parfois un refus d’aller à l’école ou ailleurs, peur de rester seul à la maison, plaintes somatiques à répétition.

Dans le Gard, aux environs de Nîmes, votre psychothérapeute en TCC peut vous venir en aide :
www.psychologue-persy.com

Contact

Consultez également :